une-article-desig4green-1

Découvrez les vainqueurs du Design4Green

,

Du 16 au 18 novembre, des équipes du monde entier se sont affrontées lors du Design4Green, un challenge international d’écoconception numérique. Pour la catégorie étudiante, c’est l’Équipe 7 de l’ESAIP qui l’emporte devant une autre équipe esaipienne, les Arti’Chaud, et pour la catégorie professionnelle, c’est l’entreprise angevine Codekraft.

48H POUR UN NUMÉRIQUE PLUS VERT

Pour la 6ème édition du Design4Green, les 188 joueurs répartis en 47 équipes ont travaillé sur un sujet réalisé par l’Institut du Numérique Responsable : Créer une page accessible RGAA permettant de visualiser les formations sur le numérique responsable proposées sur le territoire sous deux formats, une cartographie et une liste. Les participants des 8 villes hôtes situées dans 4 pays différents ont eu 48h non stop pour relever le défi de devenir les meilleurs Green Développeurs. Pour la première fois, les étudiants du Campus Méditerranée ont participé à la compétition et des équipes de professionnels étaient présentes sur le Campus Ouest.

À l’issue de la compétition, les joueurs ont remis leur solution à un jury composé d’experts évoluant dans des entreprises du numérique responsable : Empreinte DigitaleAGITL’Orange CarréPix-e DéveloppementWearelogEFIRACK et APL Datacenter. Avec un score de 83,75 sur 100, l’Équipe 7 remporte un chèque de 3000€ et pour les professionnels, Codekraft  l’emporte avec un résultat de 91,63 et repart avec une enveloppe de 1000€ et un accès à des formations spécialisées offertes par The Green Compagnon. Pour l’évaluation, le jury se base sur des critères comme le respect du cahier des charges, la sobriété fonctionnelle, l’ergonomie ou encore la qualité du code. Découvrez le classement complet de cette 6ème édition !

Cette année, la remise des prix s’est tenue le 24 novembre au Centre des Congrès dans le cadre de la Connected Week. L’ESAIP remercie ses partenaires, les membres du jury et tous les participants pour leur engagement et leur soutien.

L’INTERVIEW CROISÉE

Comment avez-vous vécu cette expérience ?

Gilles NGUEFACK, capitaine de L’Équipe 7 : C’était une expérience vraiment nouvelle, agréable et enrichissante. Nous avons vraiment apprécié l’ambiance et l’organisation de l’évènement. Nous ne pensions pas devoir passer la nuit sur le campus pour finaliser le projet mais cela s’est avéré nécessaire vu que nous avons codé pendant toute la dernière nuit et avons remis notre projet tout juste à 9h29.

Thomas Bernard, capitaine des Arti’Chaud : C‘était une expérience très enrichissante qui nous a permis d’en apprendre davantage sur la bonne conception d’un site internet. La compétition était mentalement exigeante mais on s’est vraiment bien amusé !

Qu’avez-vous pensé du sujet de cette édition ?

Gilles NGUEFACK, capitaine de L’Équipe 7 : Nous avons trouvé le sujet de cette année beaucoup plus compliqué que celui de l’année dernière. Nous avons eu quelques soucis par rapport aux fonctionnalités du filtre et au téléchargement du panier mais nous avons finalement réussi à les résoudre.

Thomas Bernard, capitaine des Arti’Chaud : Véritable challenge, un peu plus difficile que le sujet de l’année dernière avec l’ajout de la cartographie. Mais nous avons malgré tout pu réaliser ce challenge avec toutes les fonctionnalités.

Comment vous êtes-vous organisés au sein de l’équipe pendant ces 48 heures ?

Gilles NGUEFACK, capitaine de L’Équipe 7 : Je pense que cela a sûrement été l’un de nos points forts qui nous a permis de remporter le concours. Nous étions très bien organisés notamment avec moi en tant que chef d’équipe et développeur principal. Je me suis chargé de scinder le projet en multiples tâches et d’affecter à chacun sa mission selon le niveau de compétences et de difficultés. J’ai réalisé la partie backend et René et Marie le frontend. 

Thomas Bernard, capitaine des Arti’Chaud : Nous avons découpé le travail en fonctionnalités, l’utilisation d’une technologie comme VueJS nous permet de le faire facilement au travers de l’utilisation des composants. Nous avons également utilisé l’outil projet de Github qui nous a permis d’avoir un suivi régulier des tâches accomplies ou restantes de chacun.

Si c’était à refaire, est-ce que vous changeriez quelque chose ? 

Gilles NGUEFACK, capitaine de L’Équipe 7 : Au niveau de mon équipe, absolument rien du tout. Je suis super content et fier de mon équipe, ils ont fourni un super travail au-delà de mes espérances même. Du côté du projet que nous avons fourni, oui, en utilisant d’autres techniques de développement pour améliorer le score d’éco-conception. Peut-être aussi encore plus de café !

Thomas Bernard, capitaine des Arti’Chaud : Nous ne changerions ni l’équipe, ni les technologies utilisées. Peut-être qu’un peu plus de sommeil nous aurait permis d’être plus endurant sur la fin de la compétition !

Si vous deviez donner un conseil aux futurs participants, qu’est-ce que vous diriez ? 

Gilles NGUEFACK, capitaine de L’Équipe 7 : Je dirais aux futurs participants que le premier critère qu’ils doivent considérer et qui nous a permis de gagner est le choix de la technologie. Je pense qu’il faut préférer des frameworks axés front en Javascript comme Angular ou NextJS (qui était notre choix), aux langages serveur comme le PHP. Il est préférable d’éviter les bases de données autant que possible et de préférer des fichiers Excel ou JSON. Aussi, de bien s’organiser et de ne pas se lancer dès le départ dans le code direct, mais de prendre d’abord quelques heures pour faire un grand brainstorming, rassembler les idées, choisir les technologies parfaitement adaptées grâce à des recherches préalables, et enfin d’organiser parfaitement les tâches entre les membres de l’équipe.

Thomas Bernard, capitaine des Arti’Chaud : Nous pensons que l’utilisation d’outils collaboratifs, de versioning comme Git – Github est indispensable pour gagner un temps considérable. La préparation d’une maquette (ex : figma) du site a aussi l’avantage de ne pas perdre de temps sur le design en plus d’optimiser au mieux dès le départ l’ergonomie du site.