Avis prépa ESAIP

Louise – Prépa ESAIP : « Les cours sont très variés »

Louise, étudiante en cycle ingénieur-e, a intégré l’ESAIP après son bac, à travers le cycle préparatoire. Elle nous raconte ses années dans notre école et l’avantage d’avoir choisi notre prépa intégrée.

Tu as intégré l’ESAIP au cœur de notre prépa, comment se sont déroulées ces deux années ?

Ces deux années se sont très bien passées. Nous avons la chance d’être entouré par une équipe pédagogique à l’écoute et qui nous pousse toujours vers le haut. Le cycle préparatoire, ce sont deux années assez intenses au niveau travail même si nous avons moins de pression qu’une prépa classique d’après moi. Ces deux années m’ont aussi permis de découvrir les deux filières proposées par l’école en cycle ingénieur-e et d’acquérir les bases nécessaires pour la suite de mes études au niveau scientifique et informatique, mais aussi au niveau des langues et du management. Les cours sont très variés et il y a beaucoup de projets concrets, c’est ce qui m’a le plus intéressé dans la prépa. Nous ne passons pas nos journées à faire uniquement des sciences, nous découvrons également d’autres matières susceptibles de nous servir pour la suite de nos études et pour le monde du travail.

Quel est l’avantage de réaliser la prépa de l’ESAIP ?

Le principal avantage est le fait d’être directement intégré dans l’école sans refaire de concours à la fin du cycle prépa. Le cycle préparatoire ESAIP permet d’avoir des bases solides comme les autres étudiants des écoles préparatoires classiques, mais aussi de faire de l’initiation aux métiers pour posséder certaines bases de personnes sortant d’IUT.

Je pense qu’il faut avoir une idée de son projet professionnel et de vouloir continuer dans l’école après. Si la personne a un projet d’études en tête, le cycle préparatoire est une excellente idée pour avoir toutes les bases nécessaires et poursuivre son cycle ingénieur-e en toute tranquillité.

Tu as rejoint le cycle ingénieur-e du Numérique, c’est un projet que tu avais depuis le bac ?

Avant ma terminale, je n’avais pas réellement d’idée de ce que je voulais faire comme études après le bac. J’étais intéressée par les écoles d’ingénieurs en général, et pas spécifiquement par celle dans le numérique. J’ai découvert l’ESAIP sur un salon étudiant à Poitiers puis je l’ai visité et passé une journée d’immersion. Le cycle ingénieur-e du Numérique m’a particulièrement plu et j’ai intégré l’école par la suite.

Quels sont tes projets pour la suite de tes études et ton avenir professionnel ?

L’année prochaine, je souhaite faire la majeure transition du numérique. J’ai beaucoup hésité mais je trouve que transition du numérique est une majeure plus large avec des notions de management tout en restant dans beaucoup de domaines du numérique. Je souhaite devenir chef de projet avec mon diplôme. Pour le moment c’est assez vague et je compte sur mes futurs stages et la fin de mes études pour préciser mon projet.