Trois étudiants lauréats du concours GRDF - ESAIP

Trois étudiants lauréats du concours GRDF

Vincent Nicolas, Fabien Nedelec (ESAIP) et Guillaume CALVIGNAC (ESA) ont remporté le concours GRDF « bâtiments neufs » grâce à CALIDUS, leur projet de chaudière innovante. Récompensé avec ses collaborateurs le 19 mai lors de la remise des prix, nous avons rencontré Vincent qui nous a partagé cette expérience.

Comment vous est venue l’idée du projet CALIDUS ?

« Nous avons beaucoup pensé la forme de notre chaudière. Fabien avait eu l’idée de la mettre dans la gazinière (comme l’équipe gagnante de l’autre catégorie : « bâtiments actuels »), mais cela ne nous allait pas. Nous voulions redonner une place à la chaudière dans la maison. Nous voulions nous en servir pour décorer et apporter un plus dans la pièce où elle serait. Nous avons donc pensé à une chaudière suspendue. C’est de là que nous sommes partis pour créer CALIDUS, qui vient du latin et signifie «chaleur ». »

Pensiez-vous remporter le concours ?

« A aucun moment nous ne sommes partis vainqueurs dans ce concours. Nous ne connaissions que très peu d’informations sur la chaudière à l’origine. Cependant nous avons travaillés activement et nous nous sommes faits aider par des professeurs de l’ESAIP et nos familles pour parvenir jusqu’à la finale et remporter ce challenge. »

Quels points forts tirez-vous de cette expérience ?

« Ce que je vais dire est un peu « bateau », mais il faut croire en ses chances. Nous ne connaissions rien dans le domaine de la chaudière et nous avons gagné. Tout est accessible si l’on s’en donne les moyens et le temps.

Nous avons eu l’occasion de rencontrer et d’échanger avec des acteurs de GRDF, de LEBLANC, de STUDYKA et d’autres entreprises qui sont aujourd’hui des contacts.

Grâce à ce concours nous avons appris à travailler sur un projet d’entreprise, allant même jusqu’à le présenter devant un jury de professionnels. Nous garderons toujours en tête ces moments de travail en équipe, malgré les désaccords et tensions, aujourd’hui nous savons que nous pouvons travailler ensemble. »

Allez-vous continuer à développer le projet ?

« Pour le moment, nous attendons les retours d’expérience. Nous connaissons peu le fonctionnement interne d’une chaudière pour continuer seul. Si toutefois on nous propose de nous accompagner pour commercialiser ce projet, nous répondrions présents. »