Léa - Prépa ESAIP : "Je n'ai pas ressenti de pression" | ESAIP
Prépa ESAIP

Léa – Prépa ESAIP : « Je n’ai pas ressenti de pression »

Léa est étudiante en 5ème année à l’ESAIP en Ingénieur-e du Numérique. Elle a intégré l’ESAIP directement après son Bac S, à travers le Cycle préparatoire. Elle nous parle du concours, de la prépa et de son intégration à l’ESAIP.

Pourquoi avoir choisi d’intégrer l’ESAIP après ton Bac S ?

Après mon bac S, je voulais suivre des études d’ingénieurs. J’ai choisi une classe préparatoire intégrée car je ne souhaitais pas une prépa classique (être sous pression pendant deux ans, passer un concours au bout des deux années). Mon choix s’est porté sur l’ESAIP car c’est une école à taille humaine, il y a une réelle proximité entre les étudiants et les professeurs.

Comment s’est déroulé le concours ? Quels conseils donnes-tu as un futur candidat ?

J’ai passé le Concours Puissance Alpha en 2015. Les épreuves portaient sur le programme de terminale S. En ayant bien révisé, j’ai pu réussir le concours et par la suite intégrer l’ESAIP. Le conseil que je peux donner est qu’il faut bien réviser son programme de terminale S. En bonus, comme le concours se déroule en fin d’année scolaire, les révisions du concours sont aussi des révisions pour le bac ! On peut également se préparer avec les annales.

Quels avantages as-tu tiré du cycle préparatoire par rapport à une prépa classique ?

Avoir suivi le cycle préparatoire de l’ESAIP a plusieurs avantages. D’abord, nous sommes intégrés directement dans une école. Et donc, même si c’est une prépa, cela permet de profiter de la vie étudiante et de la cohésion deux années en avance. De plus, l’ambiance est très agréable entre les élèves et les professeurs et je n’ai pas ressenti de pression comme dans une prépa classique. Ensuite, les matières choisies à l’ESAIP sont orientées pour nous préparer au mieux au cycle ingénieur-e. A la sortie du cycle préparatoire, nous avons donc de bonnes connaissances scientifiques ainsi que des bases techniques.

Tu es actuellement en cycle ingénieur-e, quels sont tes projets pour la fin de tes études et ton avenir professionnel ?

Je suis actuellement en 5ème année dans la majeure Big data. Je souhaite faire carrière dans la data science (Analyse de données, prédiction, aide à la décision en entreprise). Pour ma dernière année d’école, j’ai opté pour le contrat de professionnalisation (alternance). Cela va me permettre de mettre en pratique la théorie que j’ai pu accumuler au cours de mes années d’études et de mettre un premier pied dans le monde professionnel avant l’obtention de mon diplôme.

A lire aussi :
Cycle préparatoire
Cycle préparatoire anglophone
Intégrer l’ESAIP après un Bac S